Navigation : home Accueil > Calculateurs > SCORE2 et SCORE2-OP

SCORE2 et SCORE2-OP

Mise à jour le : 2 novembre 2021, par Thierry HANNEDOUCHE

SCORE2 est un nouvel algorithme dérivé, calibré et validé pour prédire le risque? à 10 ans de premier événement CV dans les populations européennes. SCORE2 constitue une avancée importante pour surmonter certaines des limites de SCORE?. Il s’agit d’un modèle actualisé, basé sur des données internationales individuelles de 13 millions de personnes sans antécédents CV initialement, provenant de plus de 50 études de cohorte prospectives et de registres nationaux de pays européens, chez qui 60 000 événements CV incidents ont été enregistrés au cours de la période d’observation (SCORE2 2021).

SCORE? est un système de quantification du risque? destiné à être utilisé dans la pratique clinique en Europe. Il s’est appuyé sur un pool d’ensembles de données provenant de 12 études de cohorte européennes, avec 205 178 sujets représentant 2,7 millions de personnes-années de suivi analysées pour calculer le risque d’événements cardiovasculaires mortels sur 10 ans (Conroya 2003). L’hétérogénéité à travers l’Europe a été prise en compte par le large échantillon de données européennes, ce qui a permis l’élaboration de cartes de risque distinctes pour les populations européennes à haut risque et à faible risque et la possibilité de recalibrer les pays disposant de données actualisées sur la mortalité cardiovasculaire et les facteurs de risque. Le système de prédiction du risque SCORE a été intégré aux recommandations de prévention et utilisé avec succès depuis 2003.
Depuis lors, les pays européens ont subi des transformations épidémiologiques, économiques, sociales et nutritionnelles, alors que les traitements modernes ont amélioré les résultats de santé et augmenté l’espérance de vie. En raison de ces changements, le score de risque SCORE a été critiqué parce qu’il est dérivé de cohortes anciennes qui ne reflètent plus les facteurs de risque et les traitements contemporains. Une autre limite est que SCORE n’est recommandé que pour les personnes âgées de 40 à 65 ans. En outre, SCORE ne prédit que les événements mortels, ce qui peut entraîner des inexactitudes dans l’attribution des interventions de prévention et de traitement (Bodker Mortensen 2017).

SCORE2 est un nouvel algorithme dérivé, calibré et validé pour prédire le risque à 10 ans de premier événement CV dans les populations européennes. SCORE2 constitue une avancée importante pour surmonter certaines des limites de SCORE. Il s’agit d’un modèle actualisé, basé sur des données internationales individuelles de 13 millions de personnes sans antécédents CV initialement, provenant de plus de 50 études de cohorte prospectives et de registres nationaux de pays européens, chez qui 60 000 événements CV incidents ont été enregistrés au cours de la période d’observation (SCORE2 2021). Ce formidable effort s’est déroulé en trois étapes : (1) le modèle a été dérivé à partir de 677 684 participants de 45 cohortes sans antécédents CV recrutés entre 1990 et 2009. (2) Ensuite, ont été déterminés des multiplicateurs régionaux spécifiques au sexe et à l’âge pour la conversion des taux de mortalité CV en taux d’incidence? concernant près de 10,8 millions d’individus avec 731 265 événements CV enregistrés au cours du suivi. (3) Enfin, la validation externe des modèles de risque a été effectuée à l’aide des données de 1 133 181 personnes sans antécédents CV ou de diabète dans 25 études prospectives de 15 pays européens.

Figure 1 : Facteurs de risque pris en compte dans l’élaboration de SCORE2

SCORE2 présente plusieurs avantages par rapport au modèle SCORE original, car il est basé sur des données plus contemporaines et plus représentatives des événements CV en Europe, et tient également compte de l’impact des risques concurrents non liés aux événements CV. Le recalibrage de SCORE2 sur quatre régions européennes présentant différents niveaux de risque de MCV améliore la stratification du risque. Plus important encore, SCORE2 fournit des estimations pour les événements cardiovasculaires mortels et non mortels, ce qui constitue une amélioration par rapport aux calculateurs ne prédisant que les événements mortels. La prise en compte des seuls événements mortels peut sous-estimer la charge totale des événements CV, qui, au cours des dernières décennies, s’est déplacée vers les événements non mortels, en particulier chez les sujets plus jeunes.

Pour améliorer la précision de la prédiction du risque chez les adultes de plus de 65 ans, le nouveau modèle SCORE2-Older Persons (SCORE2-OP), a été dérivé de l’étude Cohort of Norway (CONOR) avec 28 503 participants d’une région à faible risque, recalibré pour quatre régions géographiques et validé chez 338 615 personnes de différentes régions (SCORE2-OP 2021). Le principal avantage de ce modèle est qu’il prend en comte le risque concurrent spécifique au sexe ainsi que les interactions entre l’âge et les facteurs de risque. SCORE2-OP illustre la large distribution du risque CV à 10 ans chez les personnes âgées, soulignant la nécessité de prédire correctement le risque pour guider les décisions de traitement dans ce groupe d’âge.

La principale limite de SCORE réside dans plusieurs hypothèses et estimations de l’incertitude. Les risques CV diffèrent selon les régions, et ces calculs sont basés sur des multiplicateurs régionaux spécifiques à l’âge et au sexe qui sont dérivés d’anciens tableaux de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS?) sur la mortalité cardiovasculaire régionale. Comme très peu d’autopsies sont pratiquées à l’échelle internationale, l’origine CV de la mort est établie avec une grande incertitude et une hétérogénéité régionale. Si l’on extrapole ces données aux MCV en général, l’incertitude qui n’est pas prise en compte dans les modèles peut être amplifiée. Le plus grand degré d’incertitude est attendu dans les calculs pour les personnes âgées dans SCORE2-OP.

SCORE2 a fait l’objet d’une validation externe sur d’autres grandes bases de données. Ces calculs donnent des aires sous la courbe ROC de 0,70 pour l’estimation du risque à 10 ans. Cela indique que les calculs de risque sont associés à une certaine incertitude, en particulier chez les personnes âgées, ce qui doit être pris en compte lors de la prise de décisions cliniques.

Figure 2 : Niveau de risque CV par pays en Europe. La nouveauté vient de ce que certains pays méditerranéens classiquement classés comme à faible risque (Grèce, Italie, Portugal) ont modifié leur épidémiologie vers un risque intermédiaire. Inversement tous les pays de la façade Ouest de l’Europe (France incluse, Portugal et Irlande excepté) sont désormais en risque faible, ce qui pour certains pays (UK, Benelux) est le résultats d’une politique aggressive de santé publique qui semble porter ses fruits. Noter que la plupart des pays de l’ex bloc soviétique et tout le magreb sont classés comme à risque très élevé.

Figure 3 : "Heatmap" des scores de risque selon l’addition des facteurs de risque CV. Exemple d’un pays à faibel risque (A) et d’un pays à risque très élevé (D).

 
 
 
 

P.-S.

Conroy RM, Pyörälä K, Fitzgerald AP, et al. ; SCORE? project group. Estimation of ten-year risk of fatal cardiovascular disease in Europe : the SCORE project. Eur Heart J. 2003 Jun ;24(11):987-1003. 12788299

Bødtker Mortensen M, Nordestgaard BG, Afzal S, Falk E. ACC?/AHA? guidelines superior to ESC?/EAS guidelines for primary prevention with statins in nondiabetic Europeans : the Copenhagen General Population Study. Eur Heart J 2017 ; 21:586–594 28363217 free

SCORE2 working group and ESC Cardiovascular risk collaboration. SCORE2 risk prediction algorithms : new models to estimate 10-year risk of cardiovascular disease in Europe. Eur Heart J. 2021 Jul 1 ;42(25):2439-2454. 34120177

SCORE2-OP working group and ESC Cardiovascular risk collaboration. SCORE2-OP risk prediction algorithms : estimating incident cardiovascular event risk in older persons in four geographical risk regions. Eur Heart J. 2021 Jul 1 ;42(25):2455-2467. 34120185