Navigation : home Accueil > Calculateurs > Risque et prévalence de l’artériopathie périphérique

Risque et prévalence de l’artériopathie périphérique

Mise à jour le : 22 septembre 2020, par Thierry HANNEDOUCHE

Il n’existe pas à ce jour de méthode d’estimation du risque? à vie de la maladie artérielle périphérique des membres inférieurs.
En utilisant les données de 6 cohortes communautaires américaines et les statistiques de l’état civil, cette étude a estimé la prévalence? et l’incidence? de l’AOMI, définie comme un indice cheville-bras < 0,90, à chaque année d’âge de la naissance à 80 ans pour les hommes et les femmes, blancs, noirs et hispaniques.

A l’aide de simulations de Monte Carlo de Markov dans une cohorte simulée de 100 000 individus, le risque? de MAP au cours de la vie a été estimé.
Sur la base des rapports de cotes de l’AOMI pour les facteurs de risque athérosclérotiques traditionnels (par exemple, le diabète et le tabagisme), avons un calculateur a été developpé pour fournir le risque résiduel d’AOMI sur toute la durée de la vie.
Sur un horizon de 80 ans, les risques de MAP au cours de la vie étaient de 30,0% chez les hommes noirs et de 27,6% chez les femmes noires, mais de 19% chez les hommes et les femmes blancs et de 22% chez les hommes et les femmes hispaniques.
D’un autre point de vue, on estime que 9 % des Noirs développent une AOMI avant 60 ans, alors que la même proportion est observée sur 70 ans pour les Blancs et les Hispaniques. Le risque résiduel à vie dans une même ethnie variait de 3,5 à 5 fois selon les facteurs de risque (par exemple, le risque résiduel à vie chez les hommes noirs de 45 ans était de 19,9 % lorsque le tabagisme actuel, le diabète et les antécédents de maladie cardiovasculaire étaient absents, contre 70,4 % lorsque tous étaient présents).

En conclusion, aux États-Unis, on estime que 30% des noirs développent une AOMI au cours de leur vie, alors que l’estimation correspondante est de 20% pour les blancs et les hispaniques. Le risque résiduel au cours de la vie pour une même ethnie varie considérablement en fonction des facteurs de risque traditionnels.

 
 
 
 

Voir en ligne : Lifetime risk and prevalence of lower extremity peripheral artery disease >>>


P.-S.

Matsushita K, Sang Y, Ning H, et al. Lifetime Risk of Lower-Extremity Peripheral Artery Disease Defined by Ankle-Brachial Index in the United States. J Am Heart Assoc. 2019 ;8(18):e012177. 31500474 free pdf