Navigation : home Accueil > Démonstration > Cas clinique : Quelle est la cause de cette hypertension ?

DEMO

Cas clinique : Quelle est la cause de cette hypertension ?

Mise à jour le : 5 juillet 2021, par Thierry HANNEDOUCHE, Temps de lecture estimé : 2 min.
 
Impression & PDF

Un homme de 55 ans consulte pour avis diagnostic concernant une hypertension évoluant depuis 10 ans et "résistante" à une trithérapie à base de béta-bloqueur + dihydropyridine + sartan.

Les examens biologiques récents sont globalement normaux : glycémie à 5.5 mmol/l, cholestérolémie LDL 1.30 g/l, créatininémie 105 mcmol/l, Na 142 mmol/l, K 3,6 mmol/l.

En raison de troubles digestifs atypiques, un scanner abdominal a été réalisé il y a 15 jours dont quelques images sont affichées ci-dessous.

Quel diagnostic évoquez-vous ?

Le scanner abdominal injecté montre une formation arrondie occupant la surrénale droite de 4,9 x 4,7 cm.
Cette image légèrement hypodense avec une valeur d’atténuation proche de celle de l’eau, est évocatrice d’un adénome de Conn, qui ont pour la plupart moins de 2 cm de diamètre et sont unilatéraux dans 95 % des cas.
Cette masse se renforce de manière hétérogène avec les valeurs d’atténuation suivantes :

  • sans contraste : 39 HU
  • phase artérielle : 50 HU

Le scanner détecte ces lésions dans 70 % des cas mais peut être négatif lorsque l’adénome est de plus petite taille.
En cas de doute, il faudra s’aider d’une RMN, d’une scintigraphie au iodocholestérol après suppression à la déxaméthasone.

Comment confirmer votre suspicion ?

La suspicion d’adénome surrénalien au scanner doit obligatoirement faire confirmer biologiquement l’hyperaldostéronisme primitif : rénine basse et aldostéronémie habituellement > 20 ng/l.

La confirmation de l’hyperaldostéronisme devant une image surrénalienne unilatérale typique ne suffit pas pour adresser le patient au chirurgien.
Il faut encore confirmer le caractère unilatéral de l’hypersécrétion par un cathétérisme sélectif des veines surrénales avec mesure du rapport aldostérone/cortisol dans les veines effluentes pour détecter une asymétrie de sécrétion témoignant du caractère unilatéral de la sécrétion (il existe des adénomes non sécrétants et des surrénales micronodulaires hypersécrétantes avec imagerie normale au scanner).

 
 

Références

Une recherche sur le sujet avec Google Scholar? avec ce lien

Images courtoisie de G. Alberto @ radiopaedia.org

Amar L, Baguet JP, Bardet S, Chaffanjon P, Chamontin B, Douillard C, et al. SFE/SFHTA?/AFCE primary aldosteronism consensus : Introduction and handbook. Ann Endocrinol. 2016 Jul ;77(3):179–86. 27315757

Funder JW, Carey RM, Mantero F, Murad MH, Reincke M, Shibata H, et al. The Management of Primary Aldosteronism : Case Detection, Diagnosis, and Treatment : An Endocrine Society Clinical Practice Guideline. J Clin Endocrinol Metab. 2016 Mar 2 ;jc20154061. 26934393